9. Jésus tombe pour la troisième fois


Table des matières

 

Partie 1. Sieger Köder : une découverte, une démarche

Partie 2. Le Chemin de croix, selon Sieger Köder

  1. Jésus est condamné à mort
  2. Jésus est chargé de sa croix
  3. Jésus tombe pour la première fois
  4. Jésus rencontre sa mère
  5. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix
  6. Véronique essuie le visage de Jésus
  7. Jésus tombe pour la deuxième fois
  8. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem
  9. Jésus tombe pour la troisième fois
  10. Jésus est dépouillé de ses vêtements
  11. Jésus est cloué sur la croix
  12. Jésus meurt sur la croix
  13. a) Jésus est détaché de la croix…
    b) … et son corps est rendu à sa mère
  14. Le corps de Jésus est mis au tombeau

 

Le Chemin de croix, selon Sieger Köder

 

9. Jésus tombe pour la troisième fois

 

Source : https://www.alamyimages.fr/jesus-tombe-la-premiere-fois-3eme-stations-de-la-croix-par-sieger-koder-dans-l-eglise-saint-etienne-a-wasseralfingen-allemagne-image350577840.html

 

Sieger Köder représente la troisième chute de Jésus comme si ce dernier avait été condamné au pilori : l’épuisement l’a jeté à terre, la tête et les mains coincées entre le patibulum et le sol. Sous l’œil de tous, symbolisé par un soleil blafard, le voici exposé au mépris public.

À moins que l’espace négatif de ce grand ciel nuageux n’évoque une circonstance aggravante : le silence de Dieu, un silence qui aurait retenti jusqu’au Fils de l’Homme?

 

Ouvrir l’image dans un nouvel onglet pour placer le commentaire en parallèle.

 

Cette image, qui représente Jésus écrasé entre sa poutre et le sol, oppose des tiers : deux tiers en haut pour exactement un tiers en bas. L’espace négatif du haut, troué par le Soleil, annonce le cercle foncé de la poutre plantée au sol verticalement qui attend Jésus au sommet du Golgotha, et que Sieger Köder va nous montrer en vue plongeante à la onzième station.

Entre la poutre et le sol, pratiquement de la même couleur, on ne voit dépasser que la tête et les mains de Jésus. À première vue, on prend le sol pour une seconde poutre, comme si Jésus avait été condamné au pilori. Le pilori est cet instrument de torture constitué de deux planches horizontales dont les mâchoires trouées se refermaient sur la tête et les mains d’un coupable pour l’exposer au mépris public.

Pour Sieger Köder, la troisième chute de Jésus est une nouvelle illustration de l’infamie dont on accable le condamné.

Au soleil blafard qui domine la scène (l’œil du Père?), au centre, répond sur le même axe vertical le visage blême de Jésus, dont l’apparent sommeil est presque déjà celui de la mort. Le bleu que le peintre a jusqu’ici associé à la souffrance et à la mort, il en remplit le ciel nuageux. Cette masse vide mais chargée pèse de tout son poids sur Jésus, à terre.

 

 

Ne manquez pas la suite :
10. Jésus est dépouillé de ses vêtements

 

Texte : © André-Guy Robert, 2022
Tableaux :
© Sieger Köder et ayants droit
Photos : © Sources respectives, Internet
Toute reproduction du texte sans l’autorisation de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

 

Retour à la page https://andreguyrobert.com/curiosites/
> Iconographie > Suite pascale

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s