Une logique souterraine

Avertissement Le lecteur trouvera peut-être que le texte qu’il s’apprête à lire n’est que ratiocination. Il pourrait juger que je n’ai pas appris à penser, que je ferais un piètre philosophe. Ou que je devrais d’abord faire des études en psychologie avant d’échafauder des théories, me renseigner plus à fond au lieu de rechercher en … Lire la suite de Une logique souterraine

Mirages de conscience

  « La mémoire cette anguille » ALICIA GALLIENNE L’autre moitié du songe m’appartient Éditions Gallimard, 2020, p. 329.   « Nous ne faisons pas que recevoir le monde; nous en sommes aussi les créateurs actifs. Il y a un côté hallucinatoire à toute perception [...]. » SIRI HUSTVEDT Un été sans les hommes Actes Sud / … Lire la suite de Mirages de conscience

Observations sur « Le Retour du fils prodigue » de Rembrandt

Le sujet biblique Rembrandt représente ici l’accueil que le père fait à son fils dans une parabole du Nouveau Testament que Luc rapporte dans son Évangile (Lc 15:11-32), celle dite « du fils prodigue » : un fils qui a dilapidé son héritage du vivant de son père se retrouve dans une situation misérable quand … Lire la suite de Observations sur « Le Retour du fils prodigue » de Rembrandt

Cinq Regards sur « Le Prisonnier » de Georges de La Tour

Il y a quelque temps, un ami m’a donné un livre admirable : Les plus beaux textes de l’histoire de l’art choisis et commentés par Pierre Sterckx (BeauxArts éditions, 2009). L’auteur y met en parallèle des méditations critiques ou littéraires et les tableaux qui les ont inspirées. À mon tour d’en publier une, cette fois-ci en réponse … Lire la suite de Cinq Regards sur « Le Prisonnier » de Georges de La Tour

Le Paris des Années folles : une chronologie

Nous célébrons un centenaire. Il y a cent ans, en effet, commençaient, à Paris, ce qu’on appelle aujourd’hui « les Années folles », celles qui vont de la fin de la Grande Guerre (notre Première Guerre mondiale) au krach de 1929. Le mardi 3 mars 2020, j’ai donné en soirée une conférence sur ce sujet, Le Paris des Années … Lire la suite de Le Paris des Années folles : une chronologie

« Le cri des méduses » ou le langage de l’indicible

Article écrit pour la section « La littérature est partout » de la revue d’arts littéraires Entrevous.   Spectacle vu au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval le 29 octobre 2019. La conversion de tableaux en danse, en musique ou en texte pose d’emblée la question du temps. La peinture donne … Lire la suite de « Le cri des méduses » ou le langage de l’indicible

De filmer et d’écrire vrai

Ce texte a d’abord été diffusé sur andreguyrobert.com en mars 2019.

Une version courte révisée a été publiée le 9 septembre 2019 dans le numéro 155 (été) de la revue littéraire Les Écrits, organe officiel de l’Académie des lettres du Québec (p. 106-111). J’ai respecté les trois mois d’attente imposés par l’éditeur; je publie de nouveau mon texte avec son autorisation.

Vous trouverez sur andreguyrobert.com, en version HTML et PDF la version définitive de mon texte, de même qu’un fac-similé de la publication papier (diffusée par Dimédia). Bonne lecture.

André-Guy Robert

Texte pour philosophes et autres penseurs, sous forme d’archipel de réflexions.

Extrait d’une lettre de présentation

De filmer et d’écrire vrai est une réflexion fondamentale sur la distance entre le réel et sa représentation (filmique, photographique ou verbale). Plus précisément : sur la distance entre la perception du réel et la perception de sa représentation.

Je pars du principe que, dans la recherche de ce qui est réel pour l’être humain (ce que je qualifie de « vrai » par hypothèse), chacun doit passer par la conscience d’autrui. De même que les astronomes déterminent la distance des corps célestes à la Terre par triangulation, l’être humain évalue la véracité de sa position personnelle par rapport au réel en comparant ses perceptions à celles des autres. Les autres, en particulier les artistes, communiquent leur expérience du réel par des images ou des textes. Images et textes servent donc d’interfaces entre deux consciences (celle…

Voir l’article original 2 593 autres mots

« Le Jardin des délices » : trois triptyques

Article écrit par André-Guy Robert pour la section « La littérature est partout » de la revue d’arts littéraires Entrevous.   Invité au spectacle de danse Jérôme Bosch : Le Jardin des délices présenté le 28 février 2019 au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval, André-Guy Robert a reçu le mandat d’y faire … Lire la suite de « Le Jardin des délices » : trois triptyques