Adagio

Je suis descendu angle Saint-Laurent et Mont-Royal. J’ai marché à un rythme lent, paisible. Les rues étaient pleines de passants, les maisons avaient gardé leur aspect de la veille, n’était-ce pas réconfortant? On n’entendait pas le tremblement des bombes, on ne trouvait pas de cadavres sur le trottoir. Tout paraissait normal, et pourtant, mon pas s’était … Lire la suite de Adagio

Pour la nuit des temps

La nuit définitive « Regarde sans frayeur la fin de toutes choses », écrivait François Maynard au XVIIe siècle[1]. Pour le poète, mourir revenait à perdre conscience, la conscience « de toutes choses ». Que mon corps cesse de fonctionner, et voici : je n’aurai plus connaissance du monde. Fin des perceptions, fin de la subjectivité, je sera dissous. « Regarde cela … Lire la suite de Pour la nuit des temps

« Job raillé par sa femme » ou « Le Prisonnier » de Georges de La Tour

Il y a quelque temps, un ami m’a donné un livre admirable : Les plus beaux textes de l’histoire de l’art choisis et commentés par Pierre Sterckx (BeauxArts éditions, 2009). L’auteur y met en parallèle des textes critiques ou littéraires et les tableaux qui les ont inspirés. Une double page a particulièrement retenu mon attention : le tableau … Lire la suite de « Job raillé par sa femme » ou « Le Prisonnier » de Georges de La Tour

La voix du vent

L’homme rentra en même temps qu’une bourrasque. Il claqua la porte et dit : « J’ai marché vite. « Sur la route, il y avait une grande voix dans les arbres. Elle devait parler aux loups parce qu’ils se taisaient. « C’est bon d’être au chaud. » Il se laissa choir dans la berceuse. Une branche obstinée frappait à la … Lire la suite de La voix du vent

« Le cri des méduses » ou le langage de l’indicible

Article écrit pour la section « La littérature est partout » de la revue d’arts littéraires Entrevous.   Spectacle vu au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval le 29 octobre 2019. La conversion de tableaux en danse, en musique ou en texte pose d’emblée la question du temps. La peinture donne … Lire la suite de « Le cri des méduses » ou le langage de l’indicible

« Le Jardin des délices » : trois triptyques

Article écrit par André-Guy Robert pour la section « La littérature est partout » de la revue d’arts littéraires Entrevous.   Invité au spectacle de danse Jérôme Bosch : Le Jardin des délices présenté le 28 février 2019 au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval, André-Guy Robert a reçu le mandat d’y faire … Lire la suite de « Le Jardin des délices » : trois triptyques