Sombre et mystérieux

ADÈS, Thomas [1971-] Concerto pour violon « Concentric Paths », op. 24 (2005, 34 ans), Anthony Maarwood, violon; Kölner Philharmonie sous la direction du compositeur; enregistré le 22 mai 2010 [20 min 57 s] Est-il encore possible de renouveler le genre du concerto pour violon? À mon avis, la réponse est oui, et elle nous est donnée par Thomas Adès, compositeur et … Lire la suite de Sombre et mystérieux

Observations sur « Le Retour du fils prodigue » de Rembrandt

Le sujet biblique Rembrandt représente ici l’accueil que le père fait à son fils dans une parabole du Nouveau Testament que Luc rapporte dans son Évangile (Lc 15:11-32), celle dite « du fils prodigue » : un fils qui a dilapidé son héritage du vivant de son père se retrouve dans une situation misérable quand … Lire la suite de Observations sur « Le Retour du fils prodigue » de Rembrandt

Cette poignante dissonance

J’étais sûrement d’âge préscolaire. Je m’en souviens parce que j’avais encore tout mon temps. Le jour, ma mère vivait dans la cuisine, et moi, dans le reste de l’appartement. Quand je ne circulais pas dans le couloir à grands coups de jambe, un genou dans ma voiturette, je jouais avec mon jeu de cubes sur le … Lire la suite de Cette poignante dissonance

Le prélèvement

Une femme maigrichonne qui porte sur elle tous les signes d’une vie de misère. Elle n’a même pas besoin de m’adresser la parole ou de tendre la main. Nos regards se sont croisés. Nous savons tous deux pourquoi elle m’attend. C’est bien à moi qu’elle s’adresse de toute sa présence. Nous nous sommes arrêtés l’un … Lire la suite de Le prélèvement

Sortir du cadre

À gauche : Pere Borrel del Caso, Escapando de la critica, Madrid (1874). À droite : gravure sur bois d’un artiste inconnu illustrant le livre L’atmosphère : météorologie populaire (1888) de Camille Flammarion (1842-1925).   Voici deux images fascinantes qui illustrent le rêve de tout homme curieux : celui de sortir du cadre de sa vie. … Lire la suite de Sortir du cadre

Frères de gel

PÄRT, ARVO (1935) Fratres, dans l’interprétation de Stéphane Tétreault, violoncelliste, et de Charles Richard-Hamelin, pianiste, sur ICI Musique (visité le 27 septembre 2018). [13 min 47 s] Le solo de violoncelle par lequel commence Fratres m’a littéralement scié. On a le sentiment de commettre une indiscrétion. De surprendre une méditation intense alors qu’elle avait déjà cours. Le piano percussif … Lire la suite de Frères de gel

Du Haydn sur des images de Laurent Gaudé

Dans son livre Écoutez nos défaites (Actes Sud/Leméac, 2016), Laurent Gaudé nous offre deux pages admirables (p. 19, 20). Il y évoque des missions éclair aéroportées dans lesquelles le personnage se remémore d’abord l’atmosphère des attaques-surprises auxquelles il a participé et puis sa perception de blessé, à peine conscient, que les membres de son équipe évacuent d’urgence … Lire la suite de Du Haydn sur des images de Laurent Gaudé

Chopin se porte bien

CHOPIN, Frédéric [1810-1849, 39 ans] Le premier mouvement, allegro maestoso, du Concerto pour piano no 1 [1830, 20 ans], dans sa version de chambre (quintette à cordes et piano), avec Janina Fialkowska au piano et le Chamber Players of Canada. Chopin Concertos, ATMA Classique, 2004, ACD2 2291 [20 min 51 s] J’ai tellement aimé ce CD que je l’ai écouté deux … Lire la suite de Chopin se porte bien

Rite funéraire

À l’émission Découverte, vu une scène inoubliable : une famille d’hippopotames est venue lécher une vache tuée sans raison apparente (par caprice, abus de pouvoir, méchanceté, bêtise) par un crocodile géant (gras, brutal, égoïste et stupide). Avec des gestes lents, attentionnés, ils ont léché tout l’animal, l’ont reniflé, embrassé, oui, du bout de leurs grosses lèvres … Lire la suite de Rite funéraire

Un regard neuf

Un homme grand et préoccupé tient par la laisse un petit chien bouclé qui s’arrête à tous les arbres pour lever la patte. Devant lui, un enfant d’école. — Regarde, papa! (L’enfant pointe de tout son bras un pupitre abandonné.) — Il est tout neuf! Quelle chance : il n’appartient à personne! — Papa! Inutile d’insister : … Lire la suite de Un regard neuf