Rite funéraire

À l’émission Découverte, vu une scène inoubliable : une famille d’hippopotames est venue lécher une vache tuée sans raison apparente (par caprice, abus de pouvoir, méchanceté, bêtise) par un crocodile géant (gras, brutal, égoïste et stupide).

Avec des gestes lents, attentionnés, ils ont léché tout l’animal, l’ont reniflé, embrassé, oui, du bout de leurs grosses lèvres d’herbivores géants, ils l’ont embrassé. Ils ont essayé de dissoudre le scandale dont ils avaient été témoins et qui les désolait tant : tuer sans manger, tuer pour rien, par pure méchanceté.

S’étant bien imprégnés du goût et de l’odeur de la victime, les hippopotames se sont étendus autour de celle-ci en la serrant de près de leur gros corps. Pendant un long moment, ils sont restés silencieux et graves, pareils à des monticules funéraires, occupés à méditer sur le destin des herbivores en général, sur la mort de cette vache en particulier, et sur l’absurdité de toute ambition.

Ayant bien communié au corps et au sang de la victime, ils se sont relevés dignement et sont retournés à l’eau, l’un après l’autre — l’eau même d’où les mâchoires préhistoriques étaient sorties pour tuer l’avenir.

2004-05-17

 

© André-Guy Robert, 2004
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s