Un regard neuf

Un homme grand et préoccupé tient par la laisse un petit chien bouclé qui s’arrête à tous les arbres pour lever la patte. Devant lui, un enfant d’école.

— Regarde, papa!

(L’enfant pointe de tout son bras un pupitre abandonné.)

— Il est tout neuf!

Quelle chance : il n’appartient à personne!

— Papa!

Inutile d’insister : le père n’enfourchera pas cet enthousiasme.

Le pupitre n’est pas neuf du tout. Son fini est usé, il en est presque blanc; il est au bois.

Le petit l’a vu « tout neuf » pourtant.

Quand je mets ce regard d’enfant sur mes lunettes, le pupitre paraît abandonné, le pauvre!

On le ramasse?

Cela me rappelle le film Avatar et la superbe trouvaille : « Je te vois. »

Dire « je te vois » quand on rencontre quelqu’un, c’est lui faire une fête. Comment ne le verrait-on pas « tout neuf »? Tout est neuf dans une fête.

 

2010-03-30

 

© André-Guy Robert, 2010
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s