Les cloches de l’extase

SCELSI, Giacinto [1905-1988, 83 ans]

  • Pfhat [1974, 69 ans] par l’Orchestre de la Radio-télévision de Cracovie et le chœur de la Philharmonie de Cracovie, dir. Jürg Wittenbach, Accord (464 239-2), 1988, 2002. [8 min 39 s]

Courte pièce en quatre parties : « Souffle », « L’éclat », « S’ouvrit », « Le ciel ».

Comparer le chœur et les pointes de cuivres de la troisième partie de Pfhat à ceux de l’impressionnante musique qui magnifie la découverte de la stèle par les primates et par les astronautes dans 2001: A Space Odyssey de Stanley Kubrick (musique tirée du Requiem [1963-1965, 40-42 ans] de György Ligeti [1923-2006, 83 ans]). Ligeti, précurseur de Scelsi? ou s’agit-il de deux démarches indépendantes qui convergent?

Revenons à Pfhat… La quatrième et dernière partie de cette œuvre intemporelle s’ouvre directement sur le sacré. Transcendant.

2018-07-20

 

© André-Guy Robert, 2018
Toute
reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation :
andreguyrobert@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s