Le magnétisme de la beauté

Même marié avec la femme de ma vie (que je chéris tendrement), mon regard se tourne tout seul vers la beauté, surtout celle des êtres épanouis, resplendissants de santé ou qui dégagent un charme mystérieux, particulier. On cherche toujours son chemin, vous savez, et l’on aime croire, à tort ou à raison, que les clartés … Lire la suite de Le magnétisme de la beauté

Le grand prêt

Nous n’avons jamais que l’usage des choses que nous achetons, louons, empruntons, recevons; que l’usage des êtres que nous aimons, redoutons, croisons, avec lesquels nous avons affaire; que l’usage de l’expérience, du savoir, des idées, des sentiments, des émotions, des sensations; que l’usage de notre corps. Dans le grand jeu de la vie, tout nous … Lire la suite de Le grand prêt

À l’ancienne

Dans l’Est, un restaurant pas cher, à l’ancienne mode (on vous sert, il y a des banquettes, les serveuses portent un uniforme, on vous apporte d’emblée un verre d’eau, le pain est chaud). On voit au visage des serveuses et des clients que l’instruction coûtait trop cher, ou que la vie était trop dure pour … Lire la suite de À l’ancienne

L’expérience des perceptions profondes

À l’écoute de « Végétal » de Bernard Parmegiani (Violostries, CD 1, plage 3), j’ai l’intuition de comprendre que le sentiment d’union ou de communion qu’on peut ressentir avec l’univers tout entier quand on descend loin en soi-même par la concentration, la méditation, l’écriture ou la création d’œuvres d’art est peut-être, en réalité, l’expérience d’un effet miroir, d’un écho : … Lire la suite de L’expérience des perceptions profondes

La ruée vers l’attention

Dans ce demi-monde* connecté serré où chacun recherche les « J’aime » de ses « amis », où les blogueurs se disputent les parts de « temps de cerveau », où les plus performants profitent de leur cote d’écoute pour allécher les commanditaires, où un milliardaire s’est fait élire parce qu’il s’était fait remarquer comme chef de gang, où des … Lire la suite de La ruée vers l’attention

Donnez-nous notre mémoire quotidienne

  À chacun sa réalité La mémoire est un drôle de témoin. Elle enregistre tantôt avec une précision de studio, tantôt à travers un filtre, tantôt encore, elle n’enregistre pas du tout. Souvent, elle reconstitue les événements du passé grâce à la machine à rêves, laquelle se charge sans scrupule de refaire le montage des … Lire la suite de Donnez-nous notre mémoire quotidienne

Les écrans n’ont pas d’odeur

Quand on ouvre un livre neuf à une page qui n’a pas encore été ouverte, ou, pour dire la chose plus exactement, quand on écarte l’une de l’autre deux pages qui jusque là se tenaient face à face depuis la fabrication du livre — disons les pages 226 et 227 —, on crée un microévénement. L’intégrité … Lire la suite de Les écrans n’ont pas d’odeur