La passion selon Jean-Sébastien

BACH, Johann Sebastian [1685-1750, 65 ans]

  • Aria Erbarme disch (« Aies pitié de moi ») de la Matthaüs-Passion (« Passion selon saint Matthieu »), BWV 244 [1727-1744, 42-59 ans], par Delphine Galou, contralto; François-Marie Drieux, violon; Les Siècles, dir. François-Xavier Roth; été 2008. [5 min 57 s]

En musique, je considère Jean-Sébastien Bach comme mon père. Bach est solide et équilibré, qualités que je lui envie! Son œuvre mérite d’être écoutée en entier plus d’une fois, et livret en main! Pour ma part, je l’ai écoutée deux fois, et je la parcours encore. Bach, c’est beaucoup plus que l’Air et que les concertos brandebourgeois. L’énorme corpus des cantates d’église, par exemple, réserve de magnifiques surprises aux oreilles curieuses et persévérantes.

Dans la production de Bach, qui s’est étalée sur cinquante ans et qui compte plus de mille opus, une œuvre se démarque vraiment pour moi : la Passion selon saint Matthieu. Et dans cette œuvre magistrale, l’aria Erbarme dish m’attendrit à tout coup. Comme Jésus le lui avait annoncé, Pierre vient de le renier par trois fois. Anéanti de chagrin, son âme implore Dieu : « Aie pitié de moi, / Mon Dieu, au nom de mes larmes. » Pas besoin d’être croyant pour être ému.

2018-06-21

Ici, l’affliction du grand Bach est si sincère qu’elle se reproduit en nous, intacte, à près de trois siècles de distance. La contralto Delphine Galou (quelle voix!) fait de ce moment poignant une échelle de Jacob où, dans notre nuit, brillent les anges.

Page Facebook, 2019-05-10

Pour découvrir Jean-Sébastien Bach dans son intimité, je recommande chaudement la lecture de La petite chronique d’Anna Magdalena Bach. Très touchant.

2018-07-25

Au rayon des Passions, connaissez-vous la Markus Passion (« Passion selon saint Marc ») de Reinhard Keiser (1674-1739) que le grand Bach lui-même a recopiée et fait exécuter à plusieurs reprises? La version de l’Ensemble vocal Sagittarius et du Parlement de Musique, direction Michel Laplénie (Accord 205312), capte et retient l’attention malgré son âge (℗ 1995). Un plaisir pour les oreilles.

2018-10-09

 

© André-Guy Robert, 2018, 2019
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s