Arrive un temps

Écho littéraire au poème de Monique Pagé (voir Annexe 1)
pour la section « Interprétation vs Intention »
de la revue d’arts littéraires
Entrevous.

 

André-Guy Robert

Arrive un temps

 

Arrive un temps où l’on a fait le tour des ombres.
On cherche la fenêtre, on pousse la porte.
Dehors, la vie gardait offertes ses évidences.
C’est juste qu’il fallait d’abord s’entendre avec la mort.

Laval, 4-12 août 2019.

Version retravaillée avec Danielle Shelton et publiée dans :
Entrevous, revue d’arts littéraires,
numéro 11, section « Interprétation vs Intention »
Société littéraire de Laval, Laval, octobre 2019, 60 p. [p. 27];
http://sll-entrevous.org/revue-entrevous/numeros/

Permis de reproduire accordé par l’éditeur.

L’auteur a lu ce texte en public
lors du lancement du numéro, le 24 octobre 2019.
Bibliothèque multiculturelle, Laval (Québec).


Annexe 1. Poème « mis au jeu »

La revue d’arts littéraires Entrevous a proposé
de réagir par un texte au poème suivant :

Monique Pagé

Désarmés

Désarmés
nous quittons les lieux sans fenêtre
abandonnant fragments pétrifiés et mirages
délestés     enfin

à genoux nous atteignons l’âge
où l’on revient sur ses pas

les eaux étales de tes yeux
me parlent de pureté

sans équivoque je flâne
sous la soie de nos mémoires

nous savons la joie au fond de chaque douleur
nous savons où nous en sommes avec la mort
quand nos corps effritent même leurs silences

 

Permis de reproduire accordé
par l’auteure et l’éditeur.


Annexe 2. Version d’origine

André-Guy Robert

Là où j’en suis

Ma fierté de jeune homme se mesure
En têtes de mort gravées sur mes muscles
Le jour profane le tombeau des nuits
Blanches que nous jouons aux osselets

Arrive un temps où les fenêtres manquent
La santé trahie file en eau courante
On a poussé sa chance et puis la porte
L’âme chargée de souffrances humaines

Dehors attendait la vie indulgente
Généreuse d’évidences premières
Je brandis sans honte ma face au jour
Mes comptes sont en règle avec la mort

Laval, le 4 août 2019.

 

Inédit.


À votre tour… 

  • Entre les deux versions du texte d’André-Guy Robert (version publiée, version d’origine), laquelle préférez-vous?
  • Laquelle, à votre avis, répond le mieux au poème de Monique Pagé?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s