En zone de guerre

VASKS, Pēteris [1946]

J’ai « rencontré » le Concerto pour violoncelle no 2 du compositeur letton Pēteris Vasks (1946- ) en lisant un article de Christophe Huss paru dans Le Devoir du 26 février 2022, soit deux jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Parlant de ce concerto, le journaliste rappelait le choc émotif que lui avait causé l’interprétation du violoncelliste Stéphane Tétreault et Les Violons du Roy sous la direction de Mélanie Léonard le 11 octobre 2019 à la salle Bourgie de Montréal : 50 minutes de « Présence » au lieu des 35 attendues. Dès lors, j’étais impatient d’entendre cette version, qui s’avéra introuvable en écoute sur Internet. Du moins pouvais-je espérer entendre l’œuvre dans une autre interprétation. C’est à ce moment que j’ai découvert sur YouTube la version donnée en référence ci-dessus, celle de Marta Sudraba, une compatriote de Vasks. Ce fut à mon tour de recevoir un choc.

Si vous aimez le violoncelle, vous serez ravi(e) d’entendre la magnifique prise de son de cet enregistrement et l’interprétation puissante, pleine de conviction de la violoncelliste. À écouter avec un casque d’écoute et un volume conséquent!

Ne vous laissez pas intimider par le soliloque qui ouvre le concerto. La cadence dure quatre minutes et demie et ne manque pas de hauteur, même quand on la compare aux Suites pour violoncelle seul de Bach. Lorsque les cordes unissent enfin leurs voix à celle de la soliste, on est dans l’Adagio de Barber, dans le Concerto pour violon node Chostakovitch. Profond et sincère.

Christophe Huss rapporte que le compositeur a voulu décrire « la migration de l’âme dans le cosmos et son retour sur la terre pour aborder une vie nouvelle ». Ce programme me paraît bien naïf (ou officiel?) quand j’écoute cette musique, la tête pleine des images de destruction provenant d’Ukraine. Ce que j’entends, c’est l’occupation soviétique puis nazie de la Lituanie durant la Deuxième Guerre mondiale, et depuis, la menace russe. De Lituanie, un pays limitrophe de la Russie, me parviennent la souffrance des peuples instrumentalisés et leur lutte obligée pour mener au quotidien une vie paisible. Voilà ce que j’entends.

Bien sûr, on peut faire dire n’importe quoi à une œuvre instrumentale — c’est un risque pris avec les mots —, et c’est pourquoi un Chostakovitch (dont on reconnaît ici un motif) ajouta des mots à ses dernières symphonies : pour être mieux compris. Il demeure que le contexte dans lequel on écoute une œuvre instrumentale en modifie la perception et la charge de significations. En ces jours où se poursuit le travail systématique d’anéantissement d’un pays qui tentait de prendre son essor, j’entends dans le Concerto de Vasks l’affrontement des forces de progression et des forces de régression.

La tyrannie qui fait pleuvoir les obus tire partout les mêmes larmes. Ce Concerto pour violoncelle no 2 de Vasks (2012) serait-il pour aujourd’hui ce que fut pour les Leningradois, le 21 novembre 1937, la Symphonie no 5 de Chostakovitch : une œuvre sincère, empathique, que les opprimés écoutent, les larmes aux yeux, et puis debout, convaincus d’avoir été compris, sûrs que le compositeur leur parle d’âme à âme, fraternellement, dans une grande intimité? Grâce à la musique, on peut cacher à l’entendement des intimidateurs un message qui s’adresse aux intimidés, Chostakovitch l’a compris. Pēteris Vasks pourrait être celui qui, en menant sa recherche musicale, poursuit l’œuvre humaniste du maître de Leningrad, en résonance avec les peuples souffrants : une voix pour tous, un violoncelle à la fois.

On associe généralement le violoncelle à la voix humaine. En cette période difficile pour le peuple ukrainien et les Russes dissidents, il est temps plus que jamais de la faire entendre, cette voix humaine.

 

2022-03-05 à 2022-03-08

 

© André-Guy Robert, 2022
Toute reproduction sans l’autorisation de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

 

Retour à la page https://andreguyrobert.com/les-carnets-dandre-guy/
> Musique > Coups de cœur musicaux

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s