Promenade dans l’univers de Chard Chénier

André-Guy Robert
Texte et lecture-performance

Chard Chénier
Harmonica et peintures

 

Galerie Crystal Racine
Le jeudi 6 décembre 2012

 

Veuillez éteindre vos téléphones cellulaires, prendre une grande respiration et détendre vos yeux. Le cosmos existe encore! Pareils à des capteurs de rêve, les artistes ont braqué leurs toiles vers les étoiles. Élançons-nous avec eux, à travers ces fenêtres ouvertes. Promenons-nous dans l’espace « tandis que le loup y est pas… »

 

Harmonica

 

IMG_4313

 

PlanètePlanète
36 x 36 po – acrylique et huile
Tourbillon, tourbillon, tourbillon.

Dans l’œil du cyclone,
les gaz respirent et tournent en rond.

Des planètes se forment à toutes les échelles.

 

 

 

 

Harmonica

IMG_4315

 

Sculpture 006Sculpture 006 Un câble se lève et tourne
à l’abri des vents solaires.
Tourbillon électronique sous les étoiles.
Dans l’âme de la fibre,
l’information circule à la vitesse de la lumière.
Silence électrique où surchauffent les cigales. S’avance au pas de l’homme nouveau
le chœur des champs électromagnétiques.
Voici l’homme-câble! 

 

 

 

 

Sculpture 005Sculpture 005 Des connexions se forment à toutes les échelles.

 

 

 

 

 

Harmonica

 

Petit cosmos no 5Petit cosmos no 5
10 x 12 po – acrylique
Déflagration dans les étoiles.

Le sang pactise avec l’oxygène
dans une lumière vieille de milliards d’années.

Gros plan de théâtre.
Un ovule grouillant de vie
écarte le rideau de scène.

 

 

 

 

Harmonica

IMG_4323

 

Petit cosmos no 3Petit cosmos no 3
16 x 20 po – acrylique
Au creux des tourbillons utérins,
des nuages se forment.
L’homme câblé les visualise en direct,
captés par satellites, répercutés sur ses écrans.
Il est contemporain d’un passé très lointain.
Sur ses écrans, l’homme câblé observe les soleils
à l’instant où ils émettent les nuées d’atomes
qui lui composeront des yeux pour les voir. 

 

 

Harmonica

 

IMG_4320

 

Étoile de la merÉtoile de la mer
20 x 24 po – acrylique
De la vue à la vision, il n’y a qu’un saut quantique.

L’athlète capable d’un tel saut a pour nom l’artiste.
C’est lui qui nous rassemble au nom des visions.
Faisons de son émerveillement
notre télescope intérieur.

Par les tableaux qu’il nous ouvre,
élançons-nous!

 

 

 

 

Harmonica

 

Montréal, novembre 2012.

 

© André-Guy Robert, 2012
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

 

La performance a eu lieu
à la galerie Crystal Racine, Montréal (Québec),
le jeudi 6 décembre 2012.

Photos de la performance : Benoit Robert

Tableaux reproduits
avec l’autorisation de Chard Chénier,
artiste-peintre et musicien.
chardart.com

 

Télécharger la version PDF de ce texte.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s