Le cœur de Vela

Les pulsars sont des toupies cosmiques extrêmement compactes qui, en tournant sur elles-mêmes comme des phares, émettent par leurs pôles des ondes radio qu’il est possible de convertir en sons audibles par l’oreille humaine.

D’une masse comparable à notre Soleil et néanmoins d’un rayon de seulement 15 km, le pulsar des Voiles (ou Vela, https://fr.wikipedia.org/wiki/PSR_B0833-45) fait entendre une pulsation effrayante :
https://www.youtube.com/watch?v=Zw805GEt98M

Inspiré par ce son, Gérard Grisey a composé une pièce pour six percussionnistes « et pulsars obligés » (l’autre pulsar étant 0359-54) d’une durée d’environ une heure intitulée Le noir de l’Étoile.

Au milieu de cette pièce très écrite, Vela intervient à titre de septième percussionniste. Au son de cet hélicoptère extraterrestre, les instrumentistes demeurent interdits pendant de longues secondes avant d’être en mesure de reprendre leurs baguettes et d’accompagner le monstre. Dix minutes fort impressionnantes. Écoutez bien : https://youtu.be/zO02H-R6IWo?t=1735

 

2019-08-14

 

© André-Guy Robert, 2019
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : andreguyrobert@hotmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s